A quoi sert le Design Thinking ?

De manière très simple, je dirais que l’objectif principal du Design Thinking est de vous aider à développer votre business. Il sert à innover autrement, à produire de la valeur pour une entreprise, en créant de nouveaux produits ou de nouveaux services, en réponse à une problématique que l’on n’a pas encore identifiée comme porteuse de business. C’est une autre manière de penser l’innovation, on ne cherche pas à développer de la technologie pour faire de la technologie, mais à répondre à une problématique d’un utilisateur. L’objectif du Design Thinking c’est donc bien de développer la croissance d’une entreprise, de la rendre plus compétitive.

Le design Thinking, c’est l’inverse du « techno push ». Traditionnellement, dans l’industrie, c’est ce mode d’innovation « techno push » qui prédomine : les équipes techniques développent les technologies de demain, les équipes commerciales donnent les grandes orientations stratégiques qu’elles ont captées de leur client et tracent les évolutions de la ligne de produit. Ainsi, on crée de nouveaux concepts (produits, services…) que l’on va vendre ensuite à une personne : l’utilisateur du concept. Mais ce mode de fonctionnement a deux défauts :

1- on ne voit l’utilisateur qu’à la fin du processus, une fois le concept créé, et donc ce concept lui conviendra … ou pas ! C’est en fonctionnant de cette manière qu’on réalise des produits complexes, dont seulement 20% des capacités sont utilisées par l’utilisateur.  C’est dommage, on a dépensé 80% d’argent en trop pour le concevoir !

2 – comme je l’ai indiqué, on part généralement de notre ligne de produit, c’est confortable, on maîtrise. Par exemple une entreprise qui fabrique des rasoirs cherchera les orientations technologiques des futurs rasoirs : à 3 lames, 4 lames, 5 lames, avec la tête qui tourne, qui pivote, etc…. Mais comment fait-on dans ce cas pour concevoir de nouveaux produits, pour attaquer des marchés sur lesquels nous ne sommes pas ? Notre savoir-faire est peut-être applicable à d’autres domaines que nous n’avons jamais exploré, mais notre technologie reste cantonnée dans cette ligne de produit. Si je reprends mon exemple précédent, notre expertise dans les rasoirs ne pourrait-il pas être utilisé dans d’autres domaines ? Les soins animalier (tondeuses), le médical (scalpel), l’alimentaire (épluchage), le nettoyage (gratoirs à vitres)… etc.

Le Design Thinking apporte cette ouverture d’esprit : on ne part pas de la technologie mais du problème à résoudre : on essaye de comprendre la personne qui a ce problème, bien connaître son univers, pour trouver des solutions. C’est ensuite que l’on réfléchira à la technologie à utiliser, et au business que l’on peut proposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *